in

Soso Maness accusé de mentir sur son passé en prison, il répond aux détracteurs




Soso Maness accusé de mentir sur son passé en prison, il répond au détracteurs

Après les succès des titres “So Maness” et “Bande organisée” avec son fameux Zumba Cafew, la carrière de Soso Maness a pris un tournant en 2020 et il vient de connaitre un nouveau succès avec le morceau Petrouchka en collaboration avec PLK extrait de son dernier album nommé “Avec le temps”.

Lors d’une récente interview avec Mehdi Maïzi dans l’émission “Le Code” sur Apple Music, le rappeur Marseillais a assuré la promotion de ce nouvel opus, à cette occasion il s’est également exprimé sur son parcours et notamment sur son passé carcéral, ce qu’il a traversé avant de percer dans la musique alors que des détracteurs l’accuse de mentir à ce sujet, Soso Maness s’est expliqué à ce sujet pour faire taire les critiques.

A lire également : Soso Maness : la parodie géniale avec l’équipe de France sur Petrouchka

Demander aux jeunes là-bas si Soso ment ou pas

L’auteur du Zumba Cafew a révélé avoir perdu des nombreux amis dans des règlements de comptes et fait le constat d’une triste réalité en s’exprimant tout d’abord sur les tensions dans les différentes banlieue de France. “Moi, je suis conscient de la brutalité et de la réalité de la rue. Je ne te parle pas que de Marseille, hein ! Parce que c’est autant bouillant dans la banlieue de Paris, à Lyon, à Lille.”.

“Il y a des rappeurs qui ne sont pas vraiment conscients d’une réalité. Tu sais, moi, il y a des gens qui pensent que je mens quand je dis que j’ai perdu une tonne d’amis ! J’ai plus de 30 ans. Je perds des amis depuis que j’ai 17 ans. Sache que moi, j’aurais aimé te dire que je n’ai perdu personne. C’est triste. Encore une fois, c’est une vraie réalité ! “ a-t-il confié face à Mehdi Maïzi avant de déplorer le fait. “Là, ça m’embête encore plus. Tu sais pourquoi ? Parce que depuis 2019, que je commence les interviews, j’ai ce discours-là. Mais malheureusement, ça ne change pas. Et ça s’aggrave. Et ça devient de plus en plus violent”.

Il a ensuite précisé ne pas être un menteur à propos de ce qu’il a vraiment vécu dans sa vie, “Ces rappeurs qui sont dealers, armés le dimanche après-midi pendant un clip, j’aimerais bien les avoir avec moi aux Baumettes et demander aux jeunes là-bas si Soso ment ou pas”.



Source

What do you think?

Written by ZONETREIZE.FR

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Pour l’Algérino, Jul a “créé un nouveau son” et “bousculé la musique française”

A 79 ans, Sonny Blvck vous dit « Mazeltov » à sa manière