in

OM : Une plainte contre Gonzalez, qui a insulté un policier


Les jours passent et ne se ressemblent pas à Marseille. Quelques heures après la mise à pied surprise d’André Villas-Boas, qui avait présenté sa démission auparavant, le club phocéen se déplaçait à Lens. Dirigés par Nasser Larguet et Philippe Anziani, Florian Thauvin et les siens n’ont finalement pas pu faire mieux qu’un match nul contre le club du nord de la France. Titulaire au coup d’envoi, Alvaro Gonzalez s’était de son côté fait remarquer quelques heures avant la rencontre

Au sein du club phocéen, c’est peu dire que la situation est tendue. Touché par un projectile lors de l’attaque de la Commanderie le week-end dernier, Alvaro Gonzalez a vu son entraîneur André Villas-Boas présenter sa démission lundi. C’est dans ce contexte que les Marseillais se sont envolés pour Lens mardi matin. Comme le rapporte Nice-Matin, un incident s’est cependant déroulé aux abords de l’aéroport de Marseille Provence. Arrivé sur place sans masque, Alvaro Gonzalez a été prié par un policier présent sur place d’en mettre un

C’est à ce moment que la situation a dégénéré. Comme l’explique le quotidien français, le défenseur central aurait d’abord refusé de s’exécuter, avant d’insulter le policier. Le joueur de trente-et-un ans aurait alors insulté le membre des forces de l’ordre de « hijo de p*ta » à plusieurs reprises. En français cette fois-ci, le natif de Potes aurait ensuite déclaré : « C’est comme ça que tu nous accueilles, fils de p**e ». Forcé par un membre de l’encadrement du club, Alvaro a finalement mis un masque, avant d’être verbalisé pour non-port de masque. L’ancien joueur de Villareal est également visé par une plainte pour « outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique ».



Source

What do you think?

ZONETREIZE.FR

Written by ZONETREIZE.FR

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

« Validé 2 » : le compte à rebours est lancé !

Jahyanai et Meryl ambitieux sur « NUMERO UNO »