in

Jul : des chiffres de plus en plus fous


Jul : des chiffres de plus en plus fous

L’OVNI n’arrête pas de monter.

Le rappeur Jul est deveu à force de travail un véritable phénomène des charts, capable de chiffres de ventes que la plupart des rappeurs ne voient qu’en rêve. Mais en 2020, il aura également franchi un pallier en faisant presque l’unanimité, grâce à la sortie du projet marseillais « 13’Organisé », qu’il a chapeauté d’une main de maître. Il a même réussi à convertir les « vieux » d’IAM et de la FF à sa cause, histoire de montrer aux puristes qui est le patron. Mais même avec ce nouveau satut de porte-étendard du 13, là où l’OVNI reste le plus impressionnant, c’est dans les bacs.

En effet, Jul est tout simplement devenu le plus gros vendeur de l’année 2020 avec 770 000 exemplaires écoulés, grâce notamment aux scores de « 13’Organisé », « C’est pas des LOL », « Loin du Monde » et « La Machine », tous certifiés au minimum d’un disque d’or. Une performance qu’on peut saluer, d’autant que cette année le marseillais aura fait assez peu de tubes dans la veine de « Tchikita » ou « Ma Jolie », préférant rester sur quelque chose de plus rap. Toujours aussi polyvalent, on a l’impression qu’en 2020 il a voulu montrer à tout le monde qu’il savait rapper extrêmement bien. 

A côté de ça, son premier véritable gros album, « Dans ma paranoïa », sorti en 2014, vient de franchir la barre des 100 millions de stream, ce qui montre que la musique de Jul a une durée de vie bien supérieure à ce qu’affirmaient ses détrateurs à son arrivée dans le game : « il ne durera pas, personne ne s’en souviendra ». Aujourd’hui, on peut dire qu’on se souviendra du J, et même qu’on aurait du mal à l’oublier.


Le rappeur Jul est deveu à force de travail un véritable phénomène des charts, capable de chiffres de ventes que la plupart des rappeurs ne voient qu’en rêve. Mais en 2020, il aura également franchi un pallier en faisant presque l’unanimité, grâce à la sortie du projet marseillais « 13’Organisé », qu’il a chapeauté d’une main de maître. Il a même réussi à convertir les « vieux » d’IAM et de la FF à sa cause, histoire de montrer aux puristes qui est le patron. Mais même avec ce nouveau satut de porte-étendard du 13, là où l’OVNI reste le plus impressionnant, c’est dans les bacs.

En effet, Jul est tout simplement devenu le plus gros vendeur de l’année 2020 avec 770 000 exemplaires écoulés, grâce notamment aux scores de « 13’Organisé », « C’est pas des LOL », « Loin du Monde » et « La Machine », tous certifiés au minimum d’un disque d’or. Une performance qu’on peut saluer, d’autant que cette année le marseillais aura fait assez peu de tubes dans la veine de « Tchikita » ou « Ma Jolie », préférant rester sur quelque chose de plus rap. Toujours aussi polyvalent, on a l’impression qu’en 2020 il a voulu montrer à tout le monde qu’il savait rapper extrêmement bien. 

A côté de ça, son premier véritable gros album, « Dans ma paranoïa », sorti en 2014, vient de franchir la barre des 100 millions de stream, ce qui montre que la musique de Jul a une durée de vie bien supérieure à ce qu’affirmaient ses détrateurs à son arrivée dans le game : « il ne durera pas, personne ne s’en souviendra ». Aujourd’hui, on peut dire qu’on se souviendra du J, et même qu’on aurait du mal à l’oublier.



Source

What do you think?

ZONETREIZE.FR

Written by ZONETREIZE.FR

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Rohff : Mister You lui témoigne tout son respect, Housni répond

Rohff: Mister You lui fait de nombreuses éloges !