in

Le rap domine les NRJ Music Awards 2020 !


Le rap domine les NRJ Music Awards 2020 !

Le rap était à l’honneur lors de la cérémonie des NRJ Music Awards 2020 !

Hier soir, 5 décembre, avait lieu l’édition 2020 des NRJ Music Awards, la célèbre cérémonie organisée par la très connue chaîne de radio. Une fois de plus, c’est l’inévitable Nikos Aliagas qui s’est chargé de présenter l’évènement au public. Un évènement qui manquait un petit peu de saveur à cause du CoVid, contrairement aux années précédentes. Cette année une fois encore, le rap et la musique urbaine ont été très bien représentés avec plusieurs récompenses pour de grosses stars.

On va évidemment commencer par citer Aya Nakamura, désignée artiste féminine de l’année (devant Wejdene ou encore Amel Bent). C’est Dadju qui remporte le prix de l’artiste français masculin de l’année, une récompense qui était plutôt attendue de son côté (il devance notamment son frère Gims). C’est Squeezie qui rafle le titre de Révélation Francophone de l’année, devant notamment Soolking et Hatik. On retrouve d’ailleurs Soolking et Dadju qui sont aussi récompensés pour “Melegim”, qui est la collaboration française de l’année. Gims se voit lui récompensé d’un Award d’honneur, pour son apport global à la musique française.

Pour les performances on a eu là aussi de très gros noms de la musique urbaine, avec par exemple des shows de Gims, de Wejdene, de Tayc, de Squeezie de Hatik, Soolking et Dadju ou encore Grand Corps Malade. Une belle soirée complète donc, seulement marquée par l’absence d’Aya Nakamura, en mauvais termes avec la cérémonie depuis les erreurs à répétition de Nikos pour prononcer son nom. 


Hier soir, 5 décembre, avait lieu l’édition 2020 des NRJ Music Awards, la célèbre cérémonie organisée par la très connue chaîne de radio. Une fois de plus, c’est l’inévitable Nikos Aliagas qui s’est chargé de présenter l’évènement au public. Un évènement qui manquait un petit peu de saveur à cause du CoVid, contrairement aux années précédentes. Cette année une fois encore, le rap et la musique urbaine ont été très bien représentés avec plusieurs récompenses pour de grosses stars.

On va évidemment commencer par citer Aya Nakamura, désignée artiste féminine de l’année (devant Wejdene ou encore Amel Bent). C’est Dadju qui remporte le prix de l’artiste français masculin de l’année, une récompense qui était plutôt attendue de son côté (il devance notamment son frère Gims). C’est Squeezie qui rafle le titre de Révélation Francophone de l’année, devant notamment Soolking et Hatik. On retrouve d’ailleurs Soolking et Dadju qui sont aussi récompensés pour “Melegim”, qui est la collaboration française de l’année. Gims se voit lui récompensé d’un Award d’honneur, pour son apport global à la musique française.

Pour les performances on a eu là aussi de très gros noms de la musique urbaine, avec par exemple des shows de Gims, de Wejdene, de Tayc, de Squeezie de Hatik, Soolking et Dadju ou encore Grand Corps Malade. Une belle soirée complète donc, seulement marquée par l’absence d’Aya Nakamura, en mauvais termes avec la cérémonie depuis les erreurs à répétition de Nikos pour prononcer son nom. 



Source

What do you think?

Written by ZONETREIZE.FR

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Thabiti invite « Maeva Ghennam » dans son clip [VIDEOCLIP]

13’Organisé : Une grosse altercation entre des rappeurs Marseillais a eu lieu [Vidéo]